Top 5 des petites choses confortables qui manquent lorsque l’on voyage à temps plein…

Voyager en permanence, c’est le rêve. On se réveille sur une plage paradisiaque, on goûte les petits plats typiques du village, on découvre le coucher du soleil sur les plus beaux monuments du monde, on rencontre des personnalités atypiques… Bref, il n’y a rien de plus beau.

Mais il faut quand même avouer que lorsque l’on voyage tout le temps il arrive qu’on ressente le manque de quelque chose qui nous paraissait complétement normal quand on était encore chez soi… Ces petites choses familières qui nous apportent confort et réconfort mais qu’on ne trouve que très rarement lorsque l’on voyage.

Voici mon petit top 5 des trucs qui me manquent (parfois) pendant mes voyages.

PS : j’omets volontairement les amis et la famille dans cette liste, d’une part parce que c’est évident qu’ils me manquent tous beaucoup et d’autre part parce que j’ai envie de parler plus d’objets ou d’éléments de confort…

 

1. Les volets

 volets

Pour vous ce n’est peut-être rien du tout, mais pour moi ça veut dire beaucoup. Et oui, il faut que vous le sachiez, dormir avec des volets est un luxe et très rares sont les pays qui permettent d’en profiter. Alors c’est vrai, se réveiller grâce à un petit rayon de soleil qui perce entre les rideaux c’est plutôt sympa, poétique même, mais quand c’est tous les jours, qu’il fait 40°C et qu’on aimerait bien dormir un peu plus tard que 7h ça devient beaucoup moins cool… (rolala t’as vu, elle se plaint de se réveiller avec un grand soleil, pffff).

 

2. Les sandwichs

sandwich

Encore une fois, on ne penserait pas forcément à ça mais je vous jure que dès fois j’aimerais bien trouver une Brioche Dorée ou un Paul pour pouvoir m’acheter un bon jambon-beurre. Ce n’est particulièrement par manque de pain, de jambon ou de beurre mais c’est plus pour le côté pratique du sandwich. Bien que j’adore la street food (surtout en Asie), on ne pourra jamais nier que rien ne remplace un sandwich dans le sac à dos quand on part en rando ou en visite. Rien.

 

3. Internet

internet

Evidemment, Internet est disponible partout (ou presque), mais ce n’est jamais pareil que la superbe Freebox ou équivalent. Pour être plus précise, c’est même souvent la chasse au Wifi qui se termine souvent par une connexion bien laborieuse où il faut une demi heure pour ouvrir un mail. Surtout en Inde. Et au Laos. Et au Cambodge. Enfin bref, c’est compliqué d’avoir une bonne connexion quand on voyage et ça peut vite devenir problématique quand on travaille aussi sur Internet. Problème de riche me direz-vous, et vous aurez bien raison :)

 

4. Des toilettes correctes

toilettes

Ah les toilettes, grand sujet de conversation chez les voyageurs… J’ai même pensé un jour à une histoire dont le fil conducteur serait les toilettes rencontrées dans différents pays. De la fosse commune chinoise, au petit trou avec chasse d’eau manuelle au Laos, en passant par la pièce toute noire en Inde où il fallait faire à même le sol, on en a vu des latrines un peu « cracra ». Alors c’est vrai que ça fait des expériences rigolotes à raconter mais qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour un WC propre où l’on peut poser ses fesses et jeter le papier dans le trou (et pas dans la poubelle dégoutante à côté).

 

5. Les petits plaisirs gourmands

 DRAGIBUS

Attention, que je sois bien claire, j’adôôôre goûter les spécialités des pays que je traverse et certaines font désormais partie des mes menus favoris. Je ne suis pas particulièrement nostalgique de la cuisine française mais il faut avouer que parfois, je me ferais bien un petit casse-dalle avec du comté et du bon pain, ou un petit Marron Suisse ou encore quelques dragibus comme ça sur le pouce. Et honnêtement, même si la plupart des grandes villes d’Asie et d’ailleurs sont très bien achalandées en matière de produits importés, bon courage pour trouver de la cancoillotte à l’ail ou des crèmes au chocolat Mamie Nova.

 

Et vous, quels sont les petits trucs qui vous manquent à l’étranger?

1 Commentaire le Top 5 des petites choses confortables qui manquent lorsque l’on voyage à temps plein…

  1. Moi c’est le pâté Henaff.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*