Sepilok et Sandakan, Bornéo 100% nature

Après avoir passé quelques jours dans la capitale de la province de Sabah, Kota Kinabalu (joliment surnommée « KK »), nous avons mis les voiles vers Sandakan, une sympathique ville portuaire à l’est de l’île.

Mais ne vous y trompez pas, ce n’est pas de plages et de cocotiers qu’il est question à Sandakan, mais bien d’orang-outangs, d’ours malais et autres animaux aux noms exotiques… Les amis, c’est parti pour la découverte de la faune de Bornéo!

orang outan

 

De Kota Kinabalu à Sandakan (ou Sepilok)

Depuis KK (décidément, j’adore ce surnom…), il faut se rendre à la gare des bus nord, également appelée « Inanam bus station ». Pour s’y rendre, vous pouvez évidemment choisir l’option taxi, rapide mais plus coûteuse, ou l’option bus urbain. C’est bien sur cette deuxième option que nous avons choisie, nous, aventuriers des temps modernes…

Le bus pour aller à Inanam se prend en face de l’hôtel Shangri La, sur Jalan Padang. Vous ne pourrez pas le louper, il est indiqué soit par des panneaux, soit par de très gentils Malais qui vous demandent où vous allez tous les 15 mètres environ :) Les bus à prendre sont le 4a ou le 4b (1,5 RM par personne) et il vous faudra environ 20 minutes pour arriver à la gare des bus d’Inanam.

Une fois là-bas, il ne vous restera plus qu’à acheter un billet pour Sandakan dans l’un des bureaux des compagnies qui circulent sur cette ligne. Je vous conseille de prendre Tung Ma Express parce qu’ils ont beaucoup de départ chaque jour (7:00, 8:00, 9:00, 10:00, 11:00, 12:30, 14:00, 18:00 et 20:00) et que leurs bus sont très confortables. Le trajet prend environ 6h et vous en coûtera 43 RM.

Tung Ma Express

Vous avez ensuite le choix, vous arrêtez à Sepilok, ou continuez jusqu’au terminus, à Sandakan.

 

Sepilok, votre refuge en pleine jungle

Nous avons fait le choix de descendre à Sepilok en prévision de notre visite au centre de réhabilitation des orang-outans le lendemain matin. Et nous avons bien fait.

Je précise tout de même qu’en sortant du bus, il faut marcher un bon moment pour arriver soit au centre des orang-outans, soit aux différentes lodges et guesthouses du coin.

Sepilok n’est même pas un village, c’est juste une rue, qui se termine par le centre de réhabilitation. Vous y trouverez cependant de nombreux endroits où dormir et quelques attractions qui valent vraiment le coup. En revanche, prévoyez d’avoir suffisamment d’argent, il n’y a pas de banque ou de distributeurs et rares sont les établissements qui acceptent la CB! Seule la boutique à souvenirs du centre des orangs outans accepte de changer les euros ou les dollars américains.

Nous avons dormi au Sepilok B&B et nous avons vraiment adoré. L’hôtel est niché dans un magnifique décor, entouré de verdures. Le staff est très sympa et la cuisine est bonne. Pour 68 RM nous avons eu droit à notre chambre privative comprenant une salle de bain, ainsi qu’un bon petit-déj. Je crois me rappeler que les lits au dortoir valaient 32 RM. Bref, je recommande vivement.

sepilok bnb

Le Sepilok B&B est situé juste en face du Rainforest Discovery Center, qui apparemment est très sympa à visiter mais nous avons fait l’impasse (entrée 15 RM). Nous avons préféré nous consacrer à ce (ceux?) qui nous avait attiré ici : les orangs – outans. Et nous n’avons pas été décus! L’entrée au Centre de Réhabilitation des Orangs Outans coûte 30 RM par personne (plus 10 pour l’appareil photo) et vous ouvre l’accès à la réserve, et vous permet d’assister au repas des orangs outans le matin (à 10h) et l’après-midi (à 15h). Vous verrez aussi un film sur le travail que font les volontaires au centre et sur la vie des orangs outans et vous pourrez suivre un treck dans la jungle, vraiment super aussi! Je m’arrête là sur le centre (qui vaut vraiment le coup), et je passe aux images…

 IMG_20140623_093546338

Saviez-vous qu’orang hutan signifie l’homme de la forêt en malais? Il semblerait en effet qu’on partage plus de 95% de notre ADN avec ces jolies bêtes.

orang outan

A côté du centre de réhabilitation il existe également un centre spécialisé dans la conservation des ours malais. L’entrée est à 15 RM et on peut voir de belles espèces de ces ours, les plus petits au monde!

Après cette journée de découverte, direction Sandakan pour passer la nuit. Si vous avez de la chance, vous pourrez prendre le bus municipal qui part du centre de réhabilitation des orangs outans à 16h, sinon, vous pourrez toujours négocier avec un local qui se rend aussi à Sandakan (c’est ce que nous avons fait et on a payé 10 RM par personne).

 

Sandakan, nonchalante et charmante cité portuaire

S’il est vrai que Sandakan n’a pas forcément d’intérêt touristique, c’est une ville où il fait bon se promener et passer quelques jours en mode relax. Point de départ idéal pour les excursions vers les îles aux tortues (que nous n’avons pas fait car HORS DE PRIX) ou vers la rivière Kinabatangan (dont je vous parlerai bientôt…), je trouve que c’est aussi une petite ville sympa et tranquille où les habitants sont particulièrement agréables et ouverts, et où l’on peut facilement passer quelques jours.

sandakan

La ville est relativement petite, donc vous en aurez vite fait le tour mais si vous souhaitez en apprendre un peu plus et faire une balade, suivez l’itinéraire du « Sandakan Heritage Trail » qui vous conduira à travers les différents sites d’intérêt de la ville. Ne vous attendez pas à grand chose, il n’y a rien de spectaculaire mais ça permet de se promener et de voir autre chose que la rue principale et les terrasses du bord de mer.

A part ça, je n’ai pas grand chose à ajouter. Les restaurants du bord de l’eau sont très sympas et pas cher du tout et avec un peu de chance vous verrez passer l’horrible varan qui se promène sur les rochers…

varan

Concernant l’hébergement, je ne peux que vous conseiller de réserver au Borneo Sandakan Backpackers, propre, bien situé et disposant d’une équipe vraiment top! La chambre double est à 60 RM, le lit au dortoir à 22 RM, petit-déjeuner compris.

 

Voilà, c’est tout pour le moment, on se retrouve très vite, après notre aventure en pleine jungle !!

2 Commentaires le Sepilok et Sandakan, Bornéo 100% nature

  1. je me rends dans un mois à Sepilok et votre post m’a donné encore plus envie d’y aller :) Merci

Répondre à Trip-of-life Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*