Mais qu’est-ce qu’il se passe en Thaïlande?

Oui, vous l’avez surement vu ou entendu aux infos, la Thaïlande est en train de vivre une crise politique avec d’importantes manifestations réclamant le départ du gouvernement. Je vais essayer de vous donner les grands axes du pourquoi et comment de cette agitation…

1464932_10151948722215857_1274662847_n

Petit rappel rapide sur le régime politique Thaï

La Thaïlande est une monarchie constitutionnelle depuis 1932 avec un système électoral permettant d’élire une Chambre Basse (393 membres) ainsi que le Premier Ministre. C’est ensuite le Premier Ministre qui désigne les 270 sénateurs de la Chambre Haute. Cette dernière est moins puissante que la Chambre Basse puisqu’elle se contente de voter les amendements à la Constitution.

topelement

L’actuelle Première Ministre (depuis 2011) est Yingluck Shinawatra, qui n’est autre que la sœur de Thaksin Shinawatra, ancien Premier Ministre renversé par le coup d’Etat de 2006.

images (3)

Le Roi, Bhumibol Adulyadej, qui fêtera bientôt son 86e anniversaire règne sur le pays depuis 1946, soit un règne de 68 ans… Il est totalement adulé par la population Thaï et le culte de l’image est ici à son apogée. Et le crime de lèse-majesté est bien sûr sévèrement puni.

Que veulent les manifestants ?

La crise que vit actuellement la Thaïlande n’a rien d’extraordinaire puisque le pays a déjà connu 18 coups d’Etat (ou tentatives) depuis 1932.

Cette fois-ci, à l’origine du mouvement protestataire se trouve un projet de loi d’amnistie adopté le 1ernovembre par la chambre basse du Parlement. Selon les manifestant, le texte laisserait la voie libre à un retour de l’ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra, aujourd’hui exilé au Cambodge.

Malgré le rejet du texte de loi par le Sénat le 11 novembre dernier, sous la pression de la rue, la colère des manifestants n’est pas retombée. Ils exigent désormais le départ de Yingluck Shinawatra, et la chute du gouvernement afin de mettre fin à ce qu’ils appellent le « système Thaksin ».  Thaksin est effet suspecté de diriger le pouvoir par l’intermédiaire de sa sœur.

Toute la Thaïlande est-elle concernée ?

Globalement on peut dire que les Chemises rouges (les supporters du régime Thaksin) sont essentiellement des populations défavorisées du nord de la Thaïlande, et les Chemises jaunes (opposants au gouvernement) sont plutôt des citadins de Bangkok ou des paysans du sud.

La société Thaïlandaise est bel et bien divisée en deux, entre les partisans d’un conservateur socialisant et partisans d’un modernisme libéral.

Si les manifestations ont commencé à Bangkok, elles se propagent petit à petit un peu partout dans le pays, avec désormais la participation des Chemises rouges, en soutien à Yingluck Shinawatra.

Un nouveau coup d’Etat est-il possible ?

Les manifestations ont pris ces derniers jours un nouveau tournant radical avec la prise des ministères et la demande aux fonctionnaires de quitter leurs postes. Le gouvernement, lui, a réaffirmé son intention de ne pas céder à la rue.

Si l’armée n’est toujours pas intervenue, le scenario à craindre reste celui d’une confrontation directe et violente entre les Chemises Jaunes et les Chemises Rouges.

Bref, sans être un spécialiste de la politique Thaï, on peut raisonnablement craindre un nouveau coup d’Etat…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*