Comment survivre sans un « vrai travail » et continuer à voyager?

moneytreeLorsque nous avons décidé de partir, la question du financement de notre voyage, et finalement de notre survie au jour le jour s’est évidemment posée. Mais comme on ne voulait pas vraiment se réinstaller quelque part et trouver un nouveau travail sédentaire, il a fallu être un peu plus imaginatif et nous avons recherché tous les bons plans existants.

Évidemment, avec du bon sens, du bagout et un peu de débrouillardise, les possibilités sont illimitées. Mais si vous voulez quelque chose de plus concret, voilà les quelques pistes que nous avons trouvées.

Pour se déplacer à moindres frais

Tout d’abord, la première règle, je crois, c’est de prendre son temps. Les bus et trains sont bien moins chers que les avions et ils permettent de rencontrer des locaux et de voir du paysage.

Ensuite, il y a évidemment les compagnies aériennes low costs, bien utiles lorsque l’on n’a pas d’autre choix que de prendre l’avion.

Quelques compagnies intéressantes :

  • Europe : Ryanair, Easyjet, transavia, wizz, Norwegian
  • Asie : Air asia, Jetstar Asia, Tiger airlines, Indigo
  • Amerique : Virgin America, Airtransat
  • Australie : Jetstar

Ensuite, pour les trajets en bateau, il y a un très bon plan qui ressemble plus ou moins à du covoiturage. C’est le site www.findacrew.net.

Très simple, il suffit de s’inscrire et de rechercher les bateaux en manque d’équipage dans la zone où vous vous trouvez. Parfois c’est gratuit, parfois il faut participer aux dépenses communes, et si vous avez un peu d’expérience vous pouvez même être rémunéré.

Dans les pays occidentalisés, vous trouverez également toujours des équivalents de www.covoiturage.fr, option intéressante pour des courts trajets et pour rencontrer du monde.

Se loger gratuitement

Et oui, c’est possible, et pas seulement dans le cadre de Pékin Express.

Le premier outil indispensable, c’est évidemment www.couchsurfing.org pour trouver un canapé ou une chambre chez l’habitant. Couch surfing c’est une communauté de plus de 6 millions de personnes à travers le monde, aucun doute que vous trouverez un hébergement pour votre prochaine destination.

Ensuite, les options pour se faire héberger en échange de quelques heures de travail quotidien sont très nombreuses. On connait évidemment le wwoofing, très populaire en Australie mais il existe aussi d’autres plateformes de rencontres pour trouver des missions diverses et un hébergement :

Les missions sont très variées : cours d’anglais, volontariat dans un orphelinat, aide dans un hostel, cours de cuisine, jardinage, baby sitting, etc… Les conditions sont également très flexibles : parfois quelques jours, parfois plusieurs mois, hébergement standard, chez l’habitant, repas inclus ou non, etc.

Si vous avez des compétences ou talents particuliers, c’est le moment de les mettre en avant !

Le travail à distance

Aujourd’hui, il est de plus en plus facile de travailler à distance. Il suffit juste d’avoir un ordinateur et une connexion à internet. J’ai déjà fait l’expérience et on peut vraiment gagner pas mal d’argent en mettant ses compétences à profit.

Grâce aux sites de mise en relations comme www.odesk.com ou www.elance.com, vous pouvez très facilement trouver des missions temporaires ou régulières en tant que traducteur, rédacteur web, designer, web créateur, chanteur, voix off, etc.

Les missions sont variées et vous pouvez vous envoyer vos recettes directement sur votre compte courant.

Petits jobs faciles à trouver à l’étranger

Pour finir, comme je le disais au début de l’article, avec un peu d’imagination et de débrouillardise, il est très facile de gagner un peu d’argent à l’étranger. Pour vous le prouver, je vais vous donner des exemples concrets :

  • Donner des cours de langues : c’est vraiment le job le plus facile à trouver à l’étranger, et c’est parfois très très bien payé,
  • Jouer de la musique : en Chine notamment, les groupes de musique étrangers sont très appréciés et il est assez facile de se faire de l’argent en jouant dans les mariages et autres évènements,
  • Si vous êtes beau/belle, voire très très beau/belle, vous pourrez facilement trouver un petit job de modèle, soit pour des publicités, soit pour des séries TV,
  • Servir dans un bar ou un restaurant.

Et ce ne sont que quelques idées…  Je vous le dis, si on ose, les portes s’ouvrent !

1 Commentaire le Comment survivre sans un « vrai travail » et continuer à voyager?

  1. Une chose est sûre : tu rends notre vie de bureau un peu plus terne à chacun de tes posts :-)

    Bises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*