Varanasi, Bénarès, deux noms pour une ville sainte

C’est à Varanasi, dans le nord-est du pays, que nous avons décidé de commencer notre périple en Inde. Et ce n’est pas un hasard, Varanasi, c’est la ville des vaches, mais c’est surtout la ville du Gange, fleuve sacré pour tous les hindous. Préparez-vous, je vous emmène à Varanasi, une ville comme il n’en existe pas deux…

image varanasi

La vie des rues de Varanasi

J’ai beau avoir voyagé dans de nombreux pays, je n’avais jamais vu quelque chose comme ça… Un mélange quasi indescriptible d’odeurs, de bruits, de couleurs vous saute à la gorge en arrivant dans la ville. Les rues sont complètement bondées, on croise des piétons, des vélos, des voitures, des rickshaws et bien sur des vaches et des chèvres… Il y a du monde partout. Comme nous avons choisi un hôtel dans la vieille ville (le Chowk), c’est surtout ce quartier que l’on a visité. Et je trouve qu’il est assez dichotomique. D’un côté, les petites ruelles sinueuses et incirculables, de l’autre, les rives du Gange et leurs ballets sacrés. Le bazaar est assez sympa et on trouve de superbes tissus, saris et tuniques penjab pour trois fois rien. Il n’est pas rare d’y croiser une vache et des singes, si l’on lève un peu la tête. Du côté du Gange, c’est beaucoup plus calme, peu de bruit, une atmosphère très particulière, surtout au lever et au coucher du soleil. Le matin on assiste aux ablutions, à la lessive et même au yoga. En fin de journée, les cérémonies crématoires sont très impressionnantes, de même que la cérémonie de Ganga Aarti (pour offrir la lumière au Gange) près du Dasashwamedh Ghât. Je crois que plutôt que de chercher absolument à visiter des monuments, il faut se promener, se perdre dans les ruelles, c’est comme ça que l’on découvre le mieux l’ambiance de Varanasi.

image

Mourir à Varanasi

Pourtant très vivante, Bénarès est également connue comme la ville de la mort, et il n’est pas rare de croiser des vieillards attendant leur tour sur les bords du Gange ou un corps enrubanné que l’on transporte sur une civière. En fait, chez les hindous, mourir à Varanasi donne l’assurance d’atteindre tout de suite le paradis, sans passer par le cycle interminable des réincarnations (le Samsara). C’est pourquoi des cérémonies crématoires sont organisées au bord du Gange, principalement près du Manikarnika Ghât. Il est absolument interdit de prendre des photos des cérémonies alors je vais essayer de vous décrire la scène… D’un côté des rondins de bois (du banyan) sont entassés en attente du feu. Tout près de là, plusieurs buchers sont allumé, très près du Gange pour les castes inférieurs, et de plus en plus en hauteur pour les castes élevées. Les corps enrubannés de toiles oranges arrivent par un escalier, avant d’être immergés dans le Gange pour purifier l’âme. L’homme le plus proche du défunt (mari, père, frère, etc), après s’être fait rasé la tête, les sourcils et la barbe, doit allumer le bucher en tournant 5 fois autour du corps (les 5 sens), puis fracasser la tête du défunt afin de libérer l’âme… Quelques 3 heures plus tard, une fois que le corps aura brulé, les cendres seront jetées dans le fleuve.

image

Remarques utiles (enfin, je crois)

Préparez-vous à voir des choses que vous n’avez jamais vues, et peut-être même jamais imaginées… Restez calme, tranquille, tolérant et tout se passera bien! Il faut savoir que Varanasi est extrêmement sale, du genre, vous aurez du mal à ne pas marcher dans une crotte (de tout être vivant), vous verrez des ordures partout, des animaux mangeant des restes de nourriture sur le sol, etc. Bref, je n’y emmènerai pas des enfants en bas âge. Vous rencontrerez aussi des personnages assez impressionnants, d’autres, les plus nombreux, assez relous. Ils vous proposeront un massage, une balade en bateau, commenceront à discuter avec vous pour finir par être votre guide touristique, etc… Soyez ferme, faites attention mais devenez pas parano non plus! Il serait dommage d’assimiler toute la population de Bénarès à ces arnaqueurs, et vous risqueriez de tomber à côté de rencontres géniales… Nous avons par exemple eu la chance d’assister à 2 cérémonies de mariage!

 photo mariage inde

Infos pratiques

- Hébergement: Nous avons logé à l’Alka Hotel, près du Mir Ghât. Pour 600 roupies nous avons eu une chambre très simple, avec salle de bain commune. Le super point c’est que l’hôtel est situé juste au dessus du Gange et que vous pourrez vous attabler tranquillement à la terrasse en regardant l’animation des berges. Autre avantage, le restaurant végétarien est très bon et pas cher. Le personnel peut également vous aider à réserver vos billets de train et organisent des visites guidées.

-Restaurants: Comme je l’ai dit plus haut, le restaurant de l’Alka Hotel est très bien. Si vous voulez essayer autre chose en faisant une bonne action, essayez la Brown Bread Bakery, où en plus de bien manger et d’écouter de la musique traditionnelle, vous contribuez au développer d’une association pour l’éducation des enfants pauvres de la ville.

- Yoga: J’ai pris un cours de yoga avec Sunil Kumar du Yoga Training Center. Pour 400 roupies j’ai eu le droit à une séance privée de 2 heures avec un Yogi très expérimenté. Il connait également beaucoup de choses sur le Reiki et la médecine naturelle. Très bonne expérience. Cours tous les jours de 8h à 10h, de 10h à 12h et de 16h à 18h.

IMG_20140307_150744733

3 Commentaires le Varanasi, Bénarès, deux noms pour une ville sainte

  1. Gilbert Bécaud a chanté « mourir à Capri » mais c’estt plus original à Varanasi!!

  2. quel plaisir votre blog !! et quelle jolie leçon de vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*